Critique Scenario YESTERDAY

Scenario Yesterday

SPOILER ALERT
Si vous n’avez pas encore vu le film, sachez que cet article ne vise pas à vous le vendre, mais plutôt à le critiquer d’un point de vue narratif. J’y dévoile des grands pans du scénario, donc si vous continuez cette lecture, je vous conseille de vous arrêter au Résumé, et gardez vous la suite pour votre retour du cinéma si le cœur vous en dit. 😉
Mais alors pourquoi cet article? Tout simplement parce que je pense qu’il peut être vraiment enrichissant pour un apprentis auteur d’éclaircir ce qui, pour lui, fait une bonne ou une mauvaise histoire. Que cela soit pour un film comme pour un roman, les ressorts utilisés et les bons points sont toujours intéressants pour se constituer une sorte d’archive mentale et ainsi alimenter son imagination. Mais aussi, c’est tout aussi important, pour éviter de faire des « erreurs » (ou en tout les cas des choix qui nous dérangent) que les autres peuvent faire, et qui nous éviterons de nous prendre les pieds dans le même tapis (merci a eux!).

RESUME
Jack Malik est un auteur-compositeur-interprète qui galère. De pubs miteux en festivals locaux, il a du mal a trouver sa place d’artiste. A ce stade il fait face à un public désespérément absent et les encouragements de plus en plus moqueurs de ses potes. La seule personne qui croit en lui est son amie d’enfance et agent, Ellie. Quand soudain la providence lui accorde une improbable deuxième chance suite à un accident. Il se réveille dans un monde où les Beatles n’existent pas et où leurs chansons mythiques, qu’il connait si bien, n’ont jamais été dévoilées au public… Un espoir insensé renait, mais Jack aura-t-il les épaules pour incarner la révolution musicale de ce groupe légendaire? Par ailleurs, peut-on s’approprier impunément le répertoire mythique de ce monument de la culture musicale britannique?

MON AVIS: **** 4/5
Une jolie histoire qui a le mérite d’avoir une bande son incomparable, forcément!
J’ai passé un très bon moment, je recommande.

CE QUE J’AI AIME
– L’idée de départ est délirante et très amusante, c’est LA raison qui m’a décidé à me déplacer au Cinéma!
– La participation d’Ed Sheeran dans l’histoire renforce la crédibilité du scenario en se basant sur ce que les menteurs professionnels savent très bien manier: un savant dosage de réalité et de fiction!
– La deux personnages principaux sont consistants, on capte bien leurs émotions et cela m’a permis de facilement m’identifier a eux
– Les acteurs principaux sont bien choisis et incarnent bien ces personnages simples au grand cœur
– L’utilisation d’un certain humour british, avec cette auto-dérision que j’aime tant. A la fois dans les dialogues mais aussi dans la participation flegmatique d’Ed Sheeran. J’ai trouvé sa proposition de remplacer « Hey June » par « Hey Dude » irrésistible!

CE QUE J’AI MOINS AIME
– Je suis peut-être dure, mais je suis restée sur ma faim concernant l’histoire d’amour entre Jack & Ellie. On a l’impression que toute l’histoire tombe sur Jack sans qu’il n’aie rien demandé. On sent bien venir le truc coté Ellie, mais Jack m’a semblé à mille lieux de tout ça et j’ai trouvé difficile de profiter de cette idylle au moment où lui et nous (les spectateurs) sommes littéralement happés par son incroyable succès en tant qu’artiste.
– Les personnages de ses potes auraient également pu être plus fouillés. Il me semble que cela aurait apporté un ancrage intéressant pour Jack, et éventuellement son histoire d’amour avec Ellie. On le sent tellement détaché de toute réalité que ses attaches m’ont paru superficielles.
– Le manque de réaction du personnage de Jack à ce succès fulgurant. J’aurais imaginé qu’il perde un peu les pédales, au moins une fois. Il reste très sage et propret… Frustration personnelle! 😉
– Les faux antagonistes sont un peu bâclés! Pas très bien compris leur intervention dans les coulisses du concert final sous le prétexte fallacieux de dire « Vas-y Champion! » à Jack?? J’exagère a peine.

Comme quoi, lorsque l’on tient un concept d’histoire intéressant, les petits manquements concernant les personnages sont moins importants. Je n’ai pas vu passer les presque deux heures de film et j’ai foncé sur Spotify pour ré-écouter les succès des Beatles. Mission accomplie! 🙂

Auteur : Aurélie Mojo

J’aime raconter les histoires, les lire, les écouter. Démêler les scenario de vie. Tenter une autre écriture. #écrivain #coachpotentiel #auteurdemavie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.